CASABLANCA


« Retour
Capitale économique et commerciale, Casablanca est aussi le symbole du Maroc moderne. Véritable métropole internationale, la ville compte près de 4 millions d’habitants soit 10% de la population marocaine.

Au début du XX siècle, la ville a connu un développement considérable grâce à son port international, le plus grand du Maroc et le quatrième d’Afrique. Centre des affaires au Maroc, la ville réunit 60% des entreprises du pays. En 1907, la ville ne comptait que 25 000 habitants, soit une population multipliée par 140 en moins d’un siècle ! C’est au maréchal LYAUTEY qu’elle doit cette croissance exponentielle. Après la signature du traité de protectorat français en 1912, l’homme décide de faire de Casablanca la capitale économique du pays. Pour cela, il entreprend immédiatement l’agrandissement du port. Dés lors, la ville connaît un essor économique fulgurant qui n’a toujours pas cessé.

Prévoyant les futurs problèmes dus à l’accroissement de la population, LYAUTEY sait à l’accroissement de la population, LYAUTEY sait que la ville doit s’agrandir et se moderniser. Il choisit l’architecte HENRI PROST – Grand prix de Rome – pour concevoir le plan d’urbanisation de la ville. Casablanca devient une ville modèle où l’urbanisation mêle superbement architectures modernes et traditionnelles dans le respect de la culture marocaine.

LA MOSQUEE HASSAN II :
Construite de 1988 à 1993;Le parvis de la mosquée peut accueillir 80 000 fidèles et la salle de prières 25 000. C’est la deuxième plus grande mosquée au monde, après celle de la Mecque.
Construite sur la mer, celle-ci possède un minaret de 200 mètres de haut, ce qui en fait l’édifice religieux le plus haut du monde. Des artisans recrutés dans toutes les villes du royaume ont sculpté 53 000 m² de bois et peint plus de 10 000 m² de zelliges.
Un toit ouvrant de grande de dimension permet selon le vœu d’Hassan II de relier cet édifice à l’air qui est un des trois éléments bénéfiques à la vie, avec la terre et l’eau. Conçue par l’architecte MICHEL PINSEAU, elle a été édifiée par le groupe français Bouygues.
Il est indispensable de s’y rendre pour admirer l’imposante façade extérieure. A cheval entre terre et mer, la mosquée est située sur un site exceptionnel.

LA PLACE MOHAMMED V :
Construite en 1920 sous le protectorat français, cette place est le véritable cœur de la ville moderne. Difficile de la manquer car elle est située à 300 m au sud de la place des Nations Unies, juste à côté du grand parc de la Ligue Arabe. A l’image de la ville, cette place est un modèle architectural mêlant harmonieusement influences modernes et traditionnelles. Consulat de France, Palais de Justice, Préfecture, Poste et Banque du Maroc bordent joliment la place Mohammed V en rappelant l’œuvre du maréchal LYAUTEY. Ce dernier est à l’honneur avec sa célèbre statue équestre située derrière les grilles du Consulat de France. A l’ouest de la place une fontaine monumentale fut construite en 1976. A certaines heures, notamment le soir, on pourra admirer le superbe spectacle son et lumière où des jets d’eau aux couleurs de l’arc-en-ciel dansent sur un fond de musique arabe et étrangère.
Le Parc de la Ligue Arabe est situé juste à côté de la place. Plus grand parc de Casablanca, il offre le calme et le repos dans un cadre de verdure des plus agréables. Les habitants de Casablanca aiment y passer pour oublier un moment le bruit de la ville.

L’ANCIENNE MEDINA :
Complètement détruite lors du tremblement de terre de Lisbonne en 1755, la médina fut construite en 1770 par le sultan SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH. Entourée par une muraille très simple, l’ancienne médina de Casablanca contraste fortement avec l’architecture moderne de la ville nouvelle. Pour la visite, partez depuis la place des Nations Unies où la médina ouvre ses portes. A environ 400 m au nord-est de la place, vous arriverez devant la grand mosquée. A deux pas ? Vous trouverez la Kouba SIDI BOU SMARA et son petit squar très agréable. De là, logez la muraille sur 500 m pour découvrir la petite place de la Sqala où se dresse le sanctuaire du 1er saint patron de la ville, SIDI EL KAIROUANI. Maintenant que vous avez vu l’essentiel de la médina, vous pouvez revenir vers la place des Nations Unies en vous perdant dans ces ruelles qui offrent toujours quelques surprises.

Le Quartier des Habous est la nouvelle médina construite par les Français au début du XX siècle. Tout d’abord destinée à loger la population rurale venue chercher un emploi à Casablanca, la nouvelle médina fut rapidement prise d’assaut par les familles aisées de la ville attirées par les charmes d’une alliance réussie entre tradition et urbanisme moderne. Il est vrai qu’avec ses ruelles pittoresques, ses petites places, ses arcades de pierre et ses échoppes traditionnelles, la nouvelle médina est un lieu très authentique.
La corniche qui vit dans l’intimité avec l’Atlantique, offre la possibilité d’étancher sa soif, se tremper les pieds dans l’eau d’une des nombreuses piscines privées ou vibrer au rythme d’une musique dans une des boîtes de nuits.